Conseils

Cônes de bovins: vache, veau


Les bovins souffrent souvent de maladies de la peau. Et ce n'est pas privé, bien qu'il y en ait assez. Diverses bosses et gonflements chez les vaches se retrouvent dans les maladies virales et les processus inflammatoires. Même une tumeur oncologique est possible. Une bosse trouvée dans un veau dans le cou ou la tête peut être un abcès relativement inoffensif ou une infection fongique grave. Il existe de nombreuses options lorsqu'une vache développe un gonflement incompréhensible sur le corps.

Causes des bosses chez un veau ou une vache

La bosse est un concept lâche. Ce mot désigne à la fois de petites formations dures avec des limites claires et des gonflements doux qui se réduisent progressivement à zéro. Il y a plusieurs raisons à l'apparition de certaines "bosses":

  • allergie aux piqûres de parasites;
  • réaction inflammatoire à l'injection;
  • actinomycose;
  • hypodermatose;
  • dermatite grumeleuse;
  • abcès;
  • ganglions lymphatiques enflammés dans les maladies infectieuses.

Parfois, la cause est déterminée indépendamment si l'apparence des cônes est très caractéristique. Mais le plus souvent, vous devez appeler le vétérinaire.

Réaction allergique

Les premiers cas de la maladie sont enregistrés chez les veaux. Les manifestations d'allergies chez les vaches sont aussi différentes que chez les humains. Cela dépend des caractéristiques individuelles des veaux. La nourriture se manifeste par un gonflement du cou de la vache et des bosses sur tout le corps. Ces derniers disparaissent d'eux-mêmes après l'élimination de l'allergène. L'œdème est plus dangereux, car avec son développement ultérieur, le veau peut mourir d'étouffement. En outre, une réaction allergique chez les vaches se traduit par un larmoiement et un écoulement abondant de la cavité nasale.

La seule façon vraiment efficace de traiter une maladie est d'éliminer l'allergène de l'environnement. Sans cela, toutes les autres actions seront inutiles. Comme il est difficile de trouver un allergène même chez l'homme, les veaux présentant des manifestations de la maladie sont généralement livrés à la viande. Les antihistaminiques sont prescrits par votre vétérinaire. Il détermine également la dose pour le veau en fonction de son poids et de son âge. Tous les antihistaminiques «humains» ne conviennent pas aux vaches. Certains d'entre eux ne fonctionnent tout simplement pas, d'autres peuvent même tuer le veau.

À condition que la bosse soit apparue au site d'injection. Sinon, avec un degré de probabilité élevé, il s'agit d'un abcès.

Il atteint rarement les bosses sur tout le corps chez les veaux et les animaux adultes, cela nécessite une peau fine et délicate, mais d'autres signes d'allergies sont assez courants

Actinomycose

Une maladie fongique à laquelle les vaches sont les plus sensibles. Le nom de l'agent causal est Actinomyces bovis. Appartient au genre Actinomyces. L'opinion selon laquelle il s'agit d'un champignon est présente dans les sources en langue russe. Les anglophones indiquent qu'il s'agit d'une bactérie en forme de bâtonnet à Gram positif. Un type de micro-organisme anaérobie est pathogène.

L'agent causal de la maladie n'est pas résistant aux températures élevées: il meurt en 5 minutes à 70-90 ° C. Mais à des températures inférieures à zéro, la bactérie reste viable pendant 1 à 2 ans. Dans 3%, le formaldéhyde meurt après 5-7 minutes.

Les cas d'infection sont enregistrés toute l'année, mais le plus souvent, la maladie des veaux avec actinomycose survient en hiver et au printemps en raison d'une diminution de l'immunité. L'agent pathogène pénètre dans le corps de la vache par tout dommage au tégument externe:

  • blessures à la muqueuse buccale ou à la peau;
  • fissures dans les trayons de la mamelle;
  • blessures de castration;
  • lors du changement de dents chez les veaux.

Une caractéristique distinctive de la maladie est une bosse dense (actinome) sur la pommette d'un veau ou d'une vache adulte, car la bactérie affecte le plus souvent les os et les tissus de la mâchoire inférieure.

À maturité, la bosse s'ouvre et du pus crémeux commence à sortir de la fistule. Avec le développement de la maladie, un mélange de sang et de morceaux de tissus morts apparaît dans le pus. La température corporelle globale du veau est généralement normale. Une augmentation ne se produit que lorsque la maladie est compliquée par une infection secondaire ou la propagation de bactéries dans tout le corps. Les animaux perdent du poids si les bosses se sont "développées" dans le pharynx ou le larynx. Les tumeurs empêchent le veau de respirer et d'avaler de la nourriture. L'auto-guérison est très rare.

Traitement

Une solution d'iode est utilisée par voie intraveineuse. Dans le traitement de la maladie, la pénicilline est utilisée, qui est injectée dans la bosse sur la joue d'une vache pendant 4 à 5 jours. L'oxytétracycline a fait ses preuves. La dose pour les veaux jusqu'à un an est de 200 000 unités dans 5 à 10 ml de solution saline. Pour les animaux de plus d'un an, la dose est de 400 000 unités. L'antibiotique est d'abord injecté dans le tissu sain autour de la bosse sur la joue du veau. Ensuite, le pus est aspiré de la fistule avec une seringue et «remplacé» par de l'oxytétracycline. Cours 2 semaines. Des antibiotiques à large spectre sont également recommandés. Dans les cas avancés, ils ont recours à une intervention chirurgicale et découpent toute la bosse.

Prophylaxie

Les veaux ne paissent pas dans les pâturages des zones humides. Évitez de donner du fourrage, en particulier avec des plantes épineuses, ou de le cuire à la vapeur avant de servir. La paille est calcinée.

La localisation caractéristique de la bosse chez une vache avec actinomycose

Hypodermatose

Maladie parasitaire causée par les mouches du genre Hypoderma. Dans le langage courant, ils sont appelés sous-cutanés. Les types les plus courants:

  • Hypoderma bovis;
  • Hypoderma lineatum;
  • Hypoderma tarandi.

Cette dernière espèce est également appelée mouche du cerf. Il vit dans les régions du nord et s'attaque principalement aux cerfs. Les deux premiers sont des mouches sous-cutanées des bovins, mais le bovis est une espèce européenne et le lineatum est une espèce nord-américaine.

Le genre Hypodermus comprend 6 espèces. Les parasites ne sont pas spécialisés. La même espèce pond des œufs sur tout mammifère qui se présente, y compris les chats et les chiens. Mais ils préfèrent les gros animaux. Les œufs de taon sont pondus sur les pattes des bovins. La saison de reproduction des parasites va de juin à octobre. Chaque femelle pond jusqu'à 800 œufs, dont les larves émergent en quelques jours.

Ces derniers pénètrent sous la peau et commencent à se déplacer vers le haut. Le point final du «voyage» est le dos et le sacrum de la vache. Le mouvement dure 7 à 10 mois. Cette durée de la maladie est déjà considérée comme chronique. Les larves du dernier stade forment des cônes solides avec une voie aérienne au milieu sur la ligne supérieure du corps de l'animal. Vous pouvez sentir les nodules entre février et juillet. Les larves vivent dans des cônes pendant 30 à 80 jours, après quoi elles quittent l'hôte.

La mort des animaux n'est pas bénéfique pour les parasites, mais au cours de l'hypodermatose, les bovins perdent du poids, les vaches réduisent la production de lait et les veaux ralentissent leur développement. Une fois que les larves ont émergé et que les trous dans les bosses sont envahis par la végétation, des cicatrices restent sur la peau de la vache. Cela réduit la qualité des peaux. Le moment de l'abattage est perturbé, car il n'est pas recommandé d'abattre les veaux malades en raison de pertes de viande trop importantes. Les cônes doivent être découpés lors de l'abattage. Ainsi, jusqu'à 10 kg de viande sont perdus.

Traitement et prévention

Le traitement préventif est effectué en septembre-novembre. Utilisez des médicaments qui causent la mort des larves de premier stade. De plus, pour éviter la propagation de la maladie l'année prochaine, le troupeau est examiné en mars-mai. Tout le bétail paissant l'été dernier est en cours de contrôle.

Il est préférable de sentir la vache lors de l'inspection. Cela rend plus susceptible de trouver des bosses dans la laine d'hiver. Bien que les larves «préfèrent» généralement le dos et le sacrum, des nodules peuvent être trouvés ailleurs. Si, lors d'un examen printanier, une bosse a été trouvée sur le cou de la vache, il peut également s'agir d'une larve de mouche.

Si vous trouvez des nodules avec des trous de respiration sur des animaux, vous devez contacter votre vétérinaire. Il prescrira des médicaments qui détruisent les larves dans la dernière étape et indiquera combien de temps il faudra pour manger les produits des vaches traitées. Avec une forte infection parasitaire des cônes, vous devrez l'enlever manuellement pour éviter l'intoxication du corps après la mort des larves

À la fin, les larves des cônes émergeront d'elles-mêmes, mais avant cela, elles épuiseront considérablement leurs proies.

Dermatite nodulaire

La nouvelle maladie virale est originaire des pays du sud. Largement distribué en Afrique et en Inde. Le principal symptôme est des bosses plates sur tout le corps d'un veau ou d'une vache. La maladie est causée par des virus liés à la variole caprine. Les veaux et les adultes sont infectés de la même manière. Les principaux vecteurs de la dermatite grumeleuse en Russie sont les insectes hématophages. On pense que dans les pays du sud, l'agent causal de la maladie est transporté par les oiseaux, en particulier les hérons.

La mortalité du bétail ne représente que 10% des animaux malades. Mais la dermatite cause des dommages économiques importants:

  • une forte baisse de la quantité et de la qualité du lait;
  • perte de poids chez les veaux nourris pour la viande;
  • avortement, infertilité et mortinaissance chez les reines reproductrices;
  • infertilité temporaire des taureaux.

Le premier signe de la maladie est l'apparition de bosses sèches. Et n'importe où, de la tête au pis et aux jambes. La maladie est mal comprise. Peut-être que l'emplacement de la bosse dépend de l'endroit où le virus est entré à l'origine.

Si elles ne sont pas traitées, les bosses couvriront rapidement tout le corps de la vache, formant une sorte de revêtement dur au lieu de la peau. La propagation rapide est due au fait que le virus est transporté dans la circulation sanguine.

Symptômes de la dermatose nodulaire contagieuse

La période latente de la maladie en conditions naturelles chez les vaches dure de 2 à 4 semaines. Dans la forme aiguë de dermatite grumeleuse, les éléments suivants sont caractéristiques:

  • température 40 ° C pendant 4 à 14 jours;
  • larmoiement;
  • refus d'alimentation;
  • mucus ou pus de la bouche et du nez;
  • l'apparition de bosses 2 jours après le passage de la dermatite au stade clinique;
  • l'apparition de nodules dans tout le corps.

Dans les cas graves de la maladie, des bosses apparaissent sur les muqueuses des cavités buccale et nasale, de la vulve et du prépuce. Ils apparaissent également souvent sur les paupières, grattant la cornée. En raison d'une irritation constante, la cornée devient trouble et la vache devient aveugle.

Habituellement, les bosses de dermatite grumeleuse ont un diamètre de 0,2 à 7 cm et sont de forme ronde, clairement délimitées. Au centre de chaque bosse, il y a une dépression qui se transforme en «bouchon» après 1 à 3 semaines. Plus tard, le tubercule est ouvert. Un mucus à l'odeur désagréable en suinte.

Après la récupération, les bosses disparaissent. Là où ils étaient, les cheveux tombent et la peau s'écaille.

Plus tard, ils se dissolvent ou se transforment en croûtes sèches, sous lesquelles se trouve du tissu de granulation.

Veau atteint de dermatose nodulaire grumeleuse avancée

Traitement et prévention

Ni l'un ni l'autre dans l'application à la dermatite grumeleuse n'existe. Les veaux sont traités de manière symptomatique, en traitant les plaies purulentes avec des désinfectants. Une cure d'antibiotiques est administrée aux vaches pour éviter le développement d'une infection secondaire qui pénètre dans la peau endommagée.

En tant que prophylaxie de la maladie, un vaccin vivant contre la variole caprine est utilisé. Mais cela ne fonctionne pas toujours. Il n'y a aucun moyen de prévenir passivement la maladie.

Des bosses de dermatite en gros plan, des dépressions au milieu des tubercules sont visibles, qui se transforment plus tard en bouchons détachables

Abcès

Les abcès sont fréquents chez les vaches et les veaux. Le plus souvent, ils résultent de blessures aux muqueuses lors de la consommation de fourrage grossier. Une inflammation est également possible si la peau est endommagée. Parfois, c'est une réaction après la vaccination. La pratique montre qu'une bosse dure et chaude sur le cou d'une vache est un abcès au stade initial. Pendant que l'abcès mûrit ou est profond, la bosse est ferme. À mesure que l'abcès mûrit, les tissus deviennent mous. À tout moment, la tumeur est douloureuse.

Si le pus «est allé» vers l'extérieur, la peau sur le site de l'abcès s'enflamme, la laine rampe. Mais les abcès situés à proximité des cavités internes pénètrent souvent. Ce dernier est particulièrement dangereux pour les veaux, car la tumeur est très grosse et bloque les voies respiratoires, et l'animal peut s'étouffer avec la masse purulente éclatante.

Avec l'ouverture «interne» de la suppuration, le processus inflammatoire se transforme souvent en un stade chronique. Une capsule se forme autour du foyer de l'inflammation et la masse de l'abcès de l'extérieur semble solide.

Le traitement n'est pas sophistiqué. Ils attendent la maturation de l'abcès et l'ouvrent, libérant du pus.

Attention! Il est impossible de faire sortir le pus, la masse restante peut aller dans la direction opposée, provoquant une intoxication générale du sang.

La cavité évacuée est lavée avec des désinfectants jusqu'à ce que la solution commence à s'écouler propre. Coudre la plaie n'est pas souhaitable, car un drainage est nécessaire. Les tissus morts sortent pendant plusieurs jours. De plus, la cavité doit être rincée tous les jours. Et parfois plusieurs fois par jour.

Un abcès sur les joues des veaux et des vaches est souvent causé par des dommages aux tissus internes dus à un grincement changeant ou inapproprié des dents

Que faire si une vache ou un veau a des bosses sur le cou

Tout d'abord, recherchez la cause de l'apparition, car la méthode de traitement des cônes dépend du type de maladie. Un abcès est souvent chauffé pour accélérer sa maturation et l'ouvrir. Une bosse sur la mâchoire d'une vache peut être un ganglion lymphatique enflammé: un symptôme, pas une cause de la maladie. Et même dans le cas le plus "simple", la défaite de l'animal par les larves de taons, vous devrez faire appel à un vétérinaire. Sans compétences chirurgicales, il vaut mieux ne pas ouvrir les cônes par vous-même.

La seule option, lorsqu'il est peu probable que quelque chose puisse être fait, est une bosse après la vaccination. Les animaux réagissent le plus mal à l'anthrax. Après ce vaccin, des bosses ou un gonflement se développent souvent au site d'injection.

Conclusion

Si un veau a une bosse sur la tête ou le cou, déterminez tout d'abord la cause de son apparition. Comme il est peu probable que vous puissiez le faire vous-même, vous devez inviter un vétérinaire. Dans certains cas, le traitement des «bosses» doit être débuté le plus tôt possible.


Voir la vidéo: Devenir éleveur, pourquoi pas moi? éleveur de veaux de boucherie (Janvier 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos