Conseils

Melon avec HS


La période de lactation est très difficile, car une femme qui allaite son bébé doit adhérer à un régime alimentaire approprié, en évitant les aliments qui peuvent provoquer des allergies, des ballonnements et des maux d'estomac. Les fruits et légumes frais doivent être consommés avec une extrême prudence. Mais quand le mois d'août est dans la rue, les melons et les gourdes deviennent une tentation, dont presque tous les points de vente sont remplis. Savoir s'il est possible pour une mère qui allaite de manger un melon et comment l'utiliser correctement pour ne pas nuire davantage à l'enfant.

Le melon peut-il être mangé pendant l'allaitement

Le melon est non seulement très savoureux et aromatique, mais également utile pour le corps féminin, car il contient de nombreux micronutriments. Mais il y a beaucoup de controverse sur son utilisation pendant la lactation.

La plupart des pédiatres ne recommandent pas de l'ajouter à l'alimentation le premier mois après l'accouchement, car le nouveau-né a toujours un système digestif faible, n'absorbant que des aliments légers.

D'autres sont sûrs, en suivant un régime, que vous pouvez toujours manger un melon en vous nourrissant, mais en petites quantités et avec le bon choix de fruits.

Important! Cette déclaration de consommation modérée de melon ne s'applique qu'aux fruits de saison. Il ne doit pas être introduit dans l'alimentation en hiver ou au début du printemps, car la culture de fruits hors saison s'accompagne de l'utilisation de produits chimiques.

Avantages du melon pour une maman qui allaite

Si nous parlons des avantages d'un gros fruit sucré, cela a certainement un effet positif sur le corps humain, car il contient une grande quantité de vitamines et de minéraux.

Ce fruit de melon est une source de glucides et son goût riche et sucré indique la présence de sucres organiques. Le glucose est très bénéfique pour une femme, surtout après l'accouchement, car il a un effet positif sur l'état émotionnel, vous permettant de faire face au stress post-partum.

Le melon contient également des acides bénéfiques, en particulier l'acide folique. Et beaucoup de fibres. Il est considéré comme positif dans son utilisation que tous les oligo-éléments et vitamines qui entrent dans sa composition finiront certainement dans le lait maternel.

La pulpe du fruit est liquide à près de 90%, ce qui contribue à l'écoulement du lait. Il a également un léger effet diurétique, vous permettant de vous débarrasser des poches.

Pendant la lactation, tous les oligo-éléments les plus essentiels pour le corps féminin passent dans le lait, ce qui nuit à l'apparence de la mère. Et la présence de bêta-carotène dans le fruit aide à améliorer l'état des cheveux, des ongles et du teint, en conservant une belle apparence.

Pourquoi le melon est utile pour les bébés

Le melon, lors de l'allaitement, peut également avoir un effet positif sur l'état du bébé, si vous suivez les règles d'utilisation.

L'ajout d'un fœtus au régime alimentaire d'une mère qui allaite augmente la production de l'hormone sérotonine dans le sang. Cela améliore non seulement l'humeur de la mère, mais aussi, lorsqu'il entre dans le lait, a un effet bénéfique sur l'humeur de l'enfant.

La fibre, qui est dans la composition, améliore la digestion de la mère et du bébé, mais vous devez absolument doser la consommation de melon, car elle peut provoquer des selles molles chez l'enfant.

La saturation du lait en vitamine C aide à renforcer l'immunité de l'enfant, et le fer et le potassium ont un effet bénéfique sur la formation du sang, en augmentant l'hémoglobine et en renforçant le système cardiovasculaire.

Comment choisir un melon pour une mère qui allaite

Les règles de base pour l'utilisation du melon sont qu'il est utile et ne nuit pas à l'alimentation du bébé. Malheureusement, il existe aujourd'hui de nombreux fabricants peu scrupuleux qui tentent d'augmenter leurs profits en améliorant le goût et l'apparence à l'aide de nitrates chimiques. Avec cette méthode, le melon cultivé peut gravement nuire non seulement à la mère, mais aussi à l'enfant, provoquant une indigestion ou, pire encore, un empoisonnement.

Attention! Il est recommandé d'utiliser le melon pour une mère qui allaite uniquement pendant la saison de maturation de ces fruits, à d'autres moments, il est préférable de refuser de l'ajouter à l'alimentation.

Il est fortement déconseillé d'acheter des melons avec des fissures, des bosses, des dommages et coupés en deux. Étant donné que sur les fissures et les coupures du fœtus, les microbes pathogènes commencent à se propager très rapidement, ce qui, s'ils sont ingérés, peuvent provoquer une maladie infectieuse.

Une mère qui allaite ne peut manger un melon que lorsqu'il est complètement mûr, par conséquent, lors du choix d'un fruit, il faut vérifier sa maturité:

  • le fruit mûr a un arôme caractéristique prononcé de melon;
  • la peau doit être élastique lorsqu'elle est pressée;
  • lorsque vous appuyez sur, le son doit être étouffé;
  • la tige doit être sèche (naturellement sèche).

Et surtout, les melons ne doivent être achetés que dans des rayons spéciaux de fruits et légumes.

Comment introduire le melon dans l'alimentation d'une mère qui allaite

Les femmes qui ont accouché au début de l'été, si elles le souhaitent, peuvent introduire du melon dans leur alimentation avec HS, mais cela doit être fait en respectant un certain nombre de règles:

  1. Le melon doit être consommé avec une extrême prudence si le bébé a moins de 3 mois. La plupart des pédiatres sont totalement contre l'utilisation de ce produit jusqu'à 3 mois, car c'est pendant cette période que le processus d'établissement du système digestif a lieu chez le bébé.
  2. S'il est décidé d'introduire du melon dans l'alimentation, cela doit être fait progressivement, en observant la réaction du bébé à un nouveau produit. Vous devriez commencer par une petite bouchée, et si vous réagissez bien à un nouvel aliment, vous pouvez augmenter progressivement sa quantité. Ainsi, lors de l'allaitement, une mère qui allaite peut consommer jusqu'à 200-250 g par jour pas plus de 3 fois par semaine.
  3. En aucun cas, il n'est recommandé de consommer du melon avec d'autres produits. L'option la plus idéale est de le manger comme plat séparé entre les repas principaux (entre le déjeuner et le dîner). Ainsi, jusqu'au soir, vous pouvez observer la réaction de l'enfant. Le melon ne doit pas être lavé, car cela ralentira le processus d'assimilation.
  4. Le melon doit être évité avant d'aller au lit ou immédiatement après avoir mangé. En effet, pendant cette période, le processus de digestion de ce produit sera compliqué.

Quand devriez-vous vous abstenir?

Puisque le melon lui-même est un produit qui peut être consommé avec modération pendant l'alimentation, il y a des moments où il est contre-indiqué:

  • avec gastrite, ulcère gastro-duodénal ou colite chez la mère;
  • avec le diabète sucré;
  • avec l'apparition d'une diathèse et d'une réaction allergique chez un nouveau-né;
  • avec ballonnements, coliques et indigestion chez un enfant;
  • avec une mère qui allaite en surpoids.

Si l'enfant ou la mère présente des signes d'empoisonnement ou des maux d'estomac, le melon ne doit en aucun cas être mangé, car cela peut aggraver encore la maladie et provoquer des vomissements et de la diarrhée.

Conclusion

Une mère qui allaite peut manger un melon, mais avec une extrême prudence. Et seulement si la période de lactation coïncide avec la période de maturation de ces fruits. Avant d'ajouter un produit à votre alimentation, assurez-vous de consulter votre pédiatre ou votre nutritionniste pour éviter les effets nocifs.


Voir la vidéo: Marshmello ft. Bastille - Happier Official Music Video (Décembre 2021).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos